Lieux

Chapelle de la Visitation

9B Rue François Chénieux, 87000 Limoges, France

Horaires d’ouverture
Opening hours

19 heures

Tarif
Entrance tickets

10 euros non adhérents
6 euros adhérents
2 euros étudiants et demandeurs d’emploi

La place des émaux de Limoges dans l’art de la Renaissance française

Conférence
atelier-decouverte-adultes.jpg

Léonard Limosin (vers 1505-1575), Vers 1540, Émail peint, photographie © RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d’Ecouen) / Stéphane Maréchalle


Par Thierry Crépin-Leblond, directeur du Musée national de la Renaissance – Château d’Ecouen.


Comme la majolique en Italie, l’art de l’émail à Limoges constitue une expression artistique à la fois étroitement dépendante de la peinture, du dessin et de la gravure, mais aussi complètement insérée dans les domaines relevant des arts décoratifs. La volonté de créer de véritables « tableaux » ou

 « histoires », selon les expressions de l’époque, intègre des supports en cuivre adoptant la typologie des pièces de forme du repas, du retable religieux ou de panneaux de décor mobilier. 


Sous l’impulsion de commanditaires liés à la cour des Valois et à l’Église, mais aussi à la bourgeoisie de robe et aux élites urbaines, les émailleurs de Limoges sont associés à la demande artistique mais aussi sociale, en un véritable reflet de la Renaissance française et de son évolution.


En partenariat avec les Amis du Musée des Beaux-Arts de Limoges (AMBAL)


http://www.amilim.fr/


By Thierry Crépin-Leblond, Director of the Musée national de la Renaissance - Château d'Ecouen.


Like majolica in Italy, the art of enamel in Limoges constitutes an artistic expression that is both closely dependent on painting, drawing and engraving, but also completely integrated into the fields of the decorative arts. The desire to create real "paintings" or "stories", according to the expressions of the time, integrates copper supports adopting the typology of meal forms, religious altarpieces or furniture decoration panels. 


Under the impetus of clients linked to the court of the Valois and the Church, but also to the bourgeoisie of dress and the urban elite, the enamellers of Limoges were associated with the artistic but also social demand, in a true reflection of the French Renaissance and its evolution.


In partnership with the Friends of the Musée des Beaux-Arts de Limoges (AMBAL)

Capture d’écran 2022-04-15 à 16.50.58.png